logo-seul

Portrait de Melvin Essone, intervenant en propriété industrielle

À travers une série d’articles, nous vous invitons à découvrir les parcours, les expertises et les passions de ceux qui transmettent leur savoir dans notre centre depuis plusieurs années.

Explorer les portraits de ceux qui, jour après jour, transmettent et contribuent à l’excellence dans le domaine industriel.

Quel est ton parcours ?

J’ai été chercheur pendant cinq ans dans un laboratoire du CNRS à Brest, où j’ai réalisé une thèse de doctorat en sciences des matériaux et biomédical. Par la suite, j’ai intégré la Toulouse Business School pour me spécialiser dans le management et le marketing de l’innovation.

Depuis plus de douze ans, j’interviens auprès de grands groupes, PME, start-ups et laboratoires pour les aider à développer leur Recherche & Développement, à trouver des marchés et des produits pour leurs innovations technologiques. Mon parcours m’a également conduit du CEA (Commissariat à l’énergie atomique et aux énergies alternatives), à des cabinets de stratégie de propriété intellectuelle, jusqu’à l’industrie métallurgique.

J’ai ensuite travaillé pour France Brevet, qui a fermé ses portes en 2022. Suite à cette fermeture, j’ai décidé de me lancer dans l’entrepreneuriat et de créer mon propre cabinet de stratégie en propriété intellectuelle et innovation.

Quelle matière enseignes-tu ?

J’interviens en propriété industrielle et en environnement R&D à INSTIC auprès des apprenants en début de cursus. Je leur enseigne les bases qui leur seront utiles tout au long de leur formation.

Depuis combien de temps interviens-tu à INSTIC ?

Cela fait bientôt cinq ans que j’interviens à INSTIC.

Qu’est-ce qui te plaît le plus dans tes métiers ?

Dans le cadre de mon cabinet, ce qui me plaît le plus, c’est d’aider les gens à résoudre les problèmes qu’ils rencontrent. Du côté des apprenants, c’est la transmission des connaissances : préparer les décideurs de demain à comprendre et à interpréter correctement l’environnement économique et technologique.

Quelles qualités souhaites-tu transmettre à tes apprenants ?

Je souhaite leur transmettre la curiosité et la sérendipité. Pour moi, chaque situation représente une opportunité. Il faut savoir persévérer, qu’il fasse beau ou qu’il vente. J’enseigne à mes apprenants à aborder les situations de manière objective. Un échec en R&D est l’occasion de repenser un produit ou de s’associer avec quelqu’un de plus avancé. Dans tous les cas, cela apporte une nouvelle opportunité.

As-tu une / des passion(s) ?

Ma première passion est la cuisine, et je partage mes recettes sur les réseaux sociaux.

Ma deuxième passion est l’enseignement, une vocation familiale puisque je suis issu d’une lignée d’enseignants. J’essaie de transmettre autant que possible dans mes activités. J’en profite également pour soutenir des causes qui me tiennent à cœur. En tant que féministe engagé, j’accompagne la plateforme des femmes cheffes d’entreprise en Côte d’Ivoire, afin de renforcer leurs compétences et de promouvoir la représentativité des femmes dans les organes de décision de ces domaines.