logo-seul

Entreprises et libéraux

Entreprises et libéraux

Vous souhaitez former vos collaborateurs ?

instic-entreprise-1

Entreprises et libéraux

Cultivez les compétences en interne !

Auto-entrepreneur, vous souhaitez vous former et avez donc besoin de savoir comment financer votre formation ?

Responsable RH, dirigeant d’entreprise, vous avez besoin de former un ou plusieurs collaborateurs ? Ou de recruter de nouveaux talents que vous souhaitez former à vos besoins spécifiques ?

Pour vous accompagner au mieux dans cette réflexion, nous avons listé pour vous toutes les possibilités de financement qui vous concernent :

Vous êtes auto-entrepreneur, travailleur indépendant ?

VOUS ÊTES EN SITUATION DE HANDICAP ?

Financement par l’Agefiph, Association de gestion du fonds pour l’insertion professionnelle des handicapés

Rapprochez-vous de votre délégation Agefiph ou de votre Cap Emploi, qui pourront vous conseiller.

Ceci est un aperçu des possibilités de financement dont nous avons connaissance à ce jour. Nous ne pouvons pas vous garantir que vous soyez éligible à tous ces financements, une étude de chaque cas est nécessaire pour pouvoir déterminer précisément vos droits. Pour que nous puissions vous proposer un conseil en financement précis et personnalisé, nous vous invitons à nous contacter, nous répondons à chaque demande reçue. A bientôt !

Vous avez besoin de former un ou plusieurs collaborateurs ? Ou de recruter de nouveaux talents que vous souhaitez former à vos besoins spécifiques ? Pour vous accompagner au mieux dans cette réflexion, nous avons listé pour vous toutes les possibilités de financement qui vous concernent :

  • Compte Personnel de Formation (CPF) : lorsque vous travaillez, vous cumulez des droits au titre du CPF qui vous sont crédités chaque année. Vous pouvez utiliser ces heures CPF pour financer une formation. Ce budget ne pourra peut-être pas couvrir l’intégralité du coût de votre formation mais il pourra au moins vous aider à l’alléger.

    Bon à savoir : beaucoup de nos formations sont éligibles à un financement CPF. Vous pouvez désormais mobiliser votre CPF en autonomie grâce au nouveau site Mon Compte Formation lancé par le gouvernement fin 2019 : moncompteformation.gouv.fr

  • Votre plan de formation  : 
    En tant qu’employeur, vous êtes légalement tenu d’assurer l’adaptation de vos salariés à leur poste de travail et de veiller au maintien de leur capacité à occuper leur emploi, au regard notamment des évolutions technologiques. Pour cela, vous devez, après concertation avec les représentants du personnel, leur proposer des formations. Contactez votre OPCA.
     
  • Financement personnel : vous financez vous-même votre formation diplômante ? Pour vous aider dans cette démarche, nous vous proposons l’échéancier suivant (par prélèvement) : 10% du coût de la formation, au plus tard 10 jours avant son démarrage, puis le solde est divisé en un échéancier mensuel étalé sur toute la durée de votre formation.
    PROFESSION LIBÉRALE HORS MÉDECINE ?
  • Aides du Fonds Interprofessionnel des Professionnels Libéraux (FIF-PL).
    Vos organisations syndicales étudient et arrêtent chaque année des critères (thèmes et montants) de prise en charge spécifiques à chaque profession. Pour déposer votre demande auprès du FIF-PL, il vous faut un code NAF. L’organisme de formation choisi doit impérativement être référencé par Datadock pour que votre formation puisse être financée.

VOUS ÊTES EN SITUATION DE HANDICAP ?

Vous souhaitez vous former et avez donc besoin de savoir comment financer votre formation. Pour vous accompagner au mieux dans cette réflexion, nous avons listé pour vous toutes les possibilités de financement qui vous concernent :

  • Compte Personnel de Formation (CPF) : lorsque vous travaillez, vous cumulez des droits au titre du CPF qui vous sont crédités chaque année. Vous pouvez utiliser ces heures CPF pour financer une formation. Ce budget ne pourra peut-être pas couvrir l’intégralité du coût de votre formation mais il pourra au moins vous aider à l’alléger.

    Bon à savoir : beaucoup de nos formations sont éligibles à un financement CPF. Vous pouvez désormais mobiliser votre CPF en autonomie grâce au nouveau site Mon Compte Formation lancé par le gouvernement fin 2019 : moncompteformation.gouv.fr

  • Votre plan de formation :
    En tant qu’employeur, vous êtes légalement tenu d’assurer l’adaptation de vos salariés à leur poste de travail et de veiller au maintien de leur capacité à occuper leur emploi, au regard notamment des évolutions technologiques. Pour cela, vous devez, après concertation avec les représentants du personnel, leur proposer des formations. Contactez votre OPCA.

  • Pro-A, reconversion ou promotion par alternance (anciennement appelée période de professionnalisation) : 
    Elle vise à favoriser l’évolution professionnelle d’un salarié et son maintien dans l’emploi. Elle peut se dérouler pendant ou en dehors du temps de travail, et peut intervenir pour abonder son CPF. Pendant sa formation, votre salarié bénéficie de la protection sociale en matière d’accidents du travail et de maladies professionnelles. Lorsque sa formation se déroule pendant le temps de travail, sa rémunération est maintenue.
  • Projet de transition professionnelle (PTP, ex-CIF) :
    Vos salariés (en CDI ou en cours de CDD) qui souhaitent changer de métier ou de profession peuvent demander la prise en charge d’une action de formation longue.

    Le PTP prend en charge les coûts pédagogiques ainsi que, si la formation a lieu sur le temps de travail, la rémunération ; il peut également proposer une aide au transport, repas, hébergement. Sur une demande de PTP, les droits CPF de votre salarié sont mobilisés en priorité.

    Pour faire une demande de PTP, le salarié doit tout d’abord identifier la formation souhaitée : soit une formation inscrite au RNCP, soit l’un de ses blocs de compétences, soit une formation inscrite au répertoire spécifique ; l’organisme de formation retenu lui fera passer un test de positionnement et lui proposera un devis.

    Votre salarié devra alors vous adresser une demande d’autorisation d‘absence et soumettre son dossier au Fongecif. Sa demande sera étudiée lors d’une commission régionale, qui se réunit une fois par mois.
  • Préparation Opérationnelle à l’Emploi individuelle (POE I) :

    Si vous cherchez à recruter, cette POEI est destinée à combler l’écart entre les compétences d’un demandeur d’emploi qui vous intéresse et celles que requiert l’emploi visé.

    Il vous faut fournir à ce candidat une proposition d’emploi requérant une formation interne ou externe pour qu’il adapte ses compétences.

    La POEI peut prendre en charge jusqu’à 400 heures de formation et peut se faire à temps plein ou temps partiel. Une aide au financement de la formation vous est versée une fois la formation réalisée et l’embauche aboutie. Bon à savoir : il existe aussi une préparation opérationnelle à l’emploi collective (POEC) si vous souhaitez recruter plusieurs demandeurs d’emploi.

    Contactez votre conseiller Pôle Emploi.

VOUS ÊTES EN SITUATION DE HANDICAP ?

  • Le Contrat de Sécurisation Professionnelle (CSP) :
    Il est accessible aux entreprises de moins de 1000 personnes et aux entreprises en redressement ou liquidation judiciaire sans condition d’effectif. Il permet à vos salariés d’obtenir une Allocation de Sécurisation Professionnelle (ASP) et de bénéficier d’un accompagnement renforcé dès la fin de leur contrat de travail. L’objectif est de leur permettre de se former pour un retour durable à l’emploi.

POUR UNE FORMATION DIPLÔMANTE/QUALIFIANTE

Nous vous proposons des formations diplômantes/qualifiantes. Dans ce cadre, vous pouvez proposer un recrutement en alternance, soit en contrat de professionnalisation, soit en contrat d’apprentissage. Le collaborateur que vous recrutez passe 75% de son temps dans votre entreprise et 25% à l’école 3iS EXECUTIVE : statutairement, il est donc votre salarié, en CDD ou en CDI. La rémunération que vous devez lui verser est un pourcentage du SMIC, calculé selon sa situation personnelle.

VOS COLLABORATEURS ONT DÉJÀ PLEIN DE COMPÉTENCES ? VALORISEZ-LES !

  • Proposez-leur de faire une validation des acquis de l’expérience (VAE)
    La VAE favorise le développement personnel et professionnel de vos salariés. Elle vous permet de les fidéliser et de sécuriser leur parcours en attestant « officiellement » de leurs compétences.

    La VAE permet à votre salarié d’obtenir un diplôme non pas par une formation mais par la reconnaissance de l’expérience qu’il possède déjà : il lui faudra compléter un dossier de recevabilité et le présenter devant un jury.

    Toute personne qui justifie d’au moins 1 an d’expérience en rapport direct avec la certification visée (quels que soient son statut et son niveau de formation) peut prétendre à la VAE. Cette certification qui peut être un diplôme, un titre ou un certificat de qualification professionnelle doit être inscrite au Répertoire national des certifications professionnelles (RNCP) : tous nos diplômes sont accessibles par la VAE.